Chargement...
 

Services publics

Services publics, satisfaire les besoins fondamentaux de chacun dans l’économie des moyens et contrôler modalités et finalités du travail

Logo services publics
Logo services publics

Les services publics doivent assurer à chacun tout au long de la vie les besoins essentiels que sont la santé, l’alimentation, l’éducation, le logement, la mobilité, la sécurité, l’accès aux réseaux (eau, électricité, téléphone), l’accès à l’information (médias, internet), la culture, le sport...
Ils sont ainsi la mise en œuvre concrète des idéaux de solidarité, d’égalité et d’économie tant en termes de condition de travail des salariés des services publics que d’utilisation des techniques et des ressources naturelles.
Ils libérent les êtres humains de l'assujettissement à la machine de production car les citoyens contrôlent ainsi la réponse à leurs besoins essentiels. La production est infléchie d'une dynamique incontrôlée de création de besoins, vers la réponse aux nécessités réelles de la vie sociale et vers la libération des capacités humaines pour de multiples activités improductives et émancipatrices.
Les services publics dirigent la production sur le territoire national de tous les biens nécessaires à leur mission, ils assurent ainsi la sécurité de la vie des citoyens et créeent des emplois productifs.
Par le financement, la création d'infrastructures et la constitution d'une main d’œuvre qualifiée, stable et en bonne santé, les services publics déterminent les modalités (en particulier environnementales) et les finalités des productions de toute l'économie. La réorientation de ces leviers d'action sur l'économie en particulier avec un service public financier est de première importance.
Les services publics tels qu'ils existent aujourd'hui restent malgré leurs contradictions, leur dégradation, la démonstration qu'il est possible de répondre aux besoins humains sans l'emprise des détenteurs de capitaux. Ils montrent que les personnels sont attachés à la qualité et l'efficacité de leur travail en raison du sens qu'il porte, universel et articulé au concret des besoins. Ces acquis ne sont pas la moindre raison des attaques dont ils sont l'objet.
L'efficacité d'une incitation dans ce sens par des interventions politiques, fiscales, réglementaires, de coordination encadrant l’activité des entreprises interroge.
L’éviction des détenteurs de capitaux de l'économie, l'autogestion par les salariés, l'intervention des usagers, sont nécessaires mais sont-elles suffisantes pour que les entreprises produisent pour le bien commun?
Aussi les services publics ne sont-ils pas décisifs pour que la prise de contrôle de la production par les salariés concerne à la fois ses modalités et ses finalités?
On se propose de définir le cadre général de cette perspective sous tous ses aspects : étendue des services publics, démocratie de leur gestion, financement, prix, statut des agents etc...
La réflexion prendra en compte le présent de l'organisation économique et celui revendiqué d'une organisation économique dégagée de la recherche du profit.
Elle sera le guide des propositions à développer pour les différents domaines des services publics.

Collaborateur(s) de cette page: Jean-Louis GOBLET , Hélène OBLET et Joël BOULARAN .
Page dernièrement modifiée le Jeudi 9 avril 2020 10:15:12 CEST par Jean-Louis GOBLET.

Wikis modifications

Derniers fichiers

Aucun enregistrement à afficher